top of page

Les artistes

Par ordre d'entrée dans la compagnie 

Laëtitia Leroy
Monstre-moi, Hommes, Dea Mater

Passionnée d’écriture et de théâtre depuis toujours, elle publie son premier recueil de nouvelles et de poésie à 19 ans. Après une licence de lettres modernes, elle intègre l’École de Théâtre l’Éponyme où elle se forme en théâtre, danse et chant. En 2014, elle crée sa compagnie Soleil Noir, avec
laquelle elle écrit et met en scène ses propres spectacles : Monstre-moi, thriller féministe (2019), et Hommes, seul-en-scène sur les masculinités (2021).
En parallèle, Laëtitia multiplie les collaborations. Entre 2014 et 2017, elle fait partie de la Compagnie Théâtrale de Saint-Maur avec laquelle elle joue sous la direction de Jean-Marc Molinès, Philippe Ferran et Gérard Hubert-Richou. À partir de 2017, elle accompagne la Compagnie Hercub' dans divers projets : assiste Projection Privée de Rémi De Vos au Lucernaire ou
encore joue dans leur procès-fiction Terreur de Ferdinand von Schirach.
En 2022, elle joue dans le spectacle jeune public Les Contes Frissons de la Compagnie Crépuscules et intègre le Théâtre du Frêne dans le spectacle burlesque Si tôt déjà! d'après Karl Valentin.
Toujours en quête d’un théâtre plus juste, elle s’interroge beaucoup sur les discriminations dans l’art et essaie de proposer un théâtre plus égalitaire, qui pointe les oppressions. Ainsi, elle écrit Dea Mater, avec des personnages de femmes très divers, dont elle confie la mise en scène à Cécile Gallissaires. Elle est également la co-créatrice de Hors-Scène, le podcast qui questionne le fonctionnement du théâtre français, avec la journaliste Alexandra Vépierre.

Laëtitia Leroy -portrait.jpg
  • Facebook
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône
Clara Hertz-B41-web.jpg
  • Instagram

Clara Hertz
Monstre-moi

Née au Luxembourg, Clara Hertz développe jeune son intérêt pour le monde du spectacle. Elle entre au Conservatoire de la ville du Luxembourg et, à 19 ans, décide de partir pour la capitale française. Elle se forme d’abord à l’école de théâtre L'Éponyme puis au Cours Cochet-Delavène et obtient une licence en arts du spectacle à Paris X.


Clara voyage des plateaux de théâtres aux plateaux de tournages, et passe d’une langue à une autre, jouant aussi bien en français, qu’en anglais, allemand et luxembourgeois. Elle jongle entre le spectacle jeune public La voilà la voix de Lola de la Compagnie Paris Lyrique, le thriller féministe Monstre-Moi de la Compagnie Soleil Noir, et la comédie La Nouvelle Farce de Feydeau de la Compagnie Kis. Elle tourne dans des courts-métrages comme Dans le Cambouis de Margot Burger, Au revoir de Luca Mahnke et The Inside of the Outsider de Lukas Grevis.


En 2021, Clara co-présente la cérémonie des récompenses cinématographiques au Luxembourg (Filmpräis). Elle rend hommage à la poétesse luxembourgeoise Anise Koltz, en lisant ses écrits à la Maison de la poésie.


En 2022, elle met en scène le spectacle musical Deux sans toi c’est trop peu de la Compagnie Sablier. 

Nathalie Peltier
Monstre-moi

Passionnée de moyens d'expressions en tout genre, elle s'est consacrée entièrement au théâtre dès son entrée à Paris 3 où elle a obtenu une licence d'Etudes Théâtrales en 2014.

 

Avide de contact auprès du public, elle peaufine sa formation en entrant à l'école Artefact ce qui lui vaudra de jouer dans des grandes salles parisiennes et de terminer au Festival d'Avignon en 2017 en incarnant Quince dans Le Songe d'une nuit d'été de Shakespeare.

 

Elle a également joué sous la direction de Nicolas Hanny dans Zoo de Vercors en 2014 où le langage et le travail sur le corps primaient sur le texte. En 2019, elle monte avec Dimitri Josy-Duval et Ségolène Forster la troupe de L'Expérience Lycanthrope. Ils créeront ensemble plusieurs courts-métrages et la web-série Lymbes, peaufinant ainsi leur écriture et leur jeu face caméra.

Elle décroche le rôle d'Alina dans Monstre-moi et rejoint la Compagnie Soleil Noir début 2020.

129264076_4055071591174097_4729347880809
    • Facebook
    • Instagram

    Virginie Hazard
    Monstre-moi

    Après une deuxième et une troisième années au Cours Florent, où elle jouera sous la direction de Volodia Serre, Isabelle Gardien, Laurent Bellambe et Christian Croset, Virginie suit une formation auprès de Daniel Mesguich.

     

    Par la suite elle joue Peggy Roche dans A vif de Stéphanie Ponsin, une méchante soeur dans Cendrillon de D. Labman (où elle rencontre Laëtitia Leroy), Irma dans La Folle de Chaillot de Giraudoux mis en scène par C. Tattegrain, puis les rôles de la jeune fille et de la visiteuse dans La Voyante d'André Roussin mis en scène par Richard Lapalus.

    En parallèle elle obtient une licence de théâtre à la Sorbonne et part 3 mois à Londres parfaire son anglais. Elle enseigne aussi à des lycéens la pratique théâtrale. Elle joue dans de multiples courts-métrages, entre dans l'association des Messieurs Production et commence le doublage chez Dubbing Brothers.

    Appelée par Laëtitia Leroy pour devenir son assistante mise en scène sur Monstre-moi, elle rejoint la Compagnie Soleil Noir début 2020.

    • Facebook

    Wilhem Frénée
    Hommes

    Passionné de cinéma depuis l'enfance, les rêves de Wilhem Frénée ont toujours oscillé entre cinéma et théâtre, jeu et réalisation.

    Après un bac littéraire avec option cinéma audiovisuel et une année en école de cinéma, il bifurque en école de théâtre et fait son cursus aux Ateliers du Sudden (renommée depuis Les Cours Acquaviva) avec option chant et danse, ce qui lui permettra d'incarner le rôle principal masculin de la comédie musicale Sister Act.

    Suivront plusieurs pièces dans lesquelles il incarne un enfant tombant amoureux pour la première fois, un directeur marketing de la NASA et même un poisson rouge !

    Il a aussi l'occasion de s'attaquer aux auteurs classiques avec Tchekov (Medvedenko dans La Mouette, m.e.s : Johanna Boyé), Marivaux (Trivelin dans La double inconstance, m.e.s: Raymond Acquaviva) et Shakespeare (Mercutio dans Roméo et Juliette m.e.s : Amal Nakkache). Pour ce dernier rôle, où il a pu découvrir l'escrime, il remporte le prix d'interprétation masculine au Festival de Théâtre de Bougival. Il a également réalisé le teaser de la pièce Roméo et Juliette et réalisé et monté celui de la pièce Monstre-moi de Laëtitia Leroy.

    P1040415.jpg
    cecilegallissaires 0615420757.jpg

    cécile gallissaires
    Dea Mater

    Passionnée de théâtre, elle arrive à Paris à 19 ans. Après trois ans aux cours Pierre Reynal, elle suit plusieurs formations en chant, clown, commedia dell'arte et mime.


    Puis, elle explore le théâtre sous toutes ses formes : théâtre de rue, théâtre forum, théâtre classique et théâtre contemporain. Elle joue aussi au cinéma dans des courts et moyens métrages, des séries et des clips.


    Depuis une dizaine d’années elle donne des cours de théâtre et c’est par ce biais qu’elle découvre la mise en scène. Aussitôt, elle crée sa compagnie et monte plusieurs pièces dont Les Boulingrins de Georges Courteline, Je préfère les Italiennes de Laëtitia Leroy, Feu la mère de madame de Georges Feydeau, On ne badine pas avec l’amour d’Alfred de Musset et Jo et John d’Agota Kristof.

    En 2022, elle rejoint la Compagnie Soleil Noir pour mettre en scène Dea Mater.

    jade molinier
    Dea Mater

    Jade a toujours été attirée par le monde du spectacle et ses mystères. C'est dans le club théâtre de son lycée qu'elle rencontre les planches et décide de ne plus les quitter. Bac en poche, elle entre à l'EICAR Bordeaux où elle reste deux ans puis part à Paris pour suivre les cours Jean Périmony.


    À sa sortie, en 2021, elle fonde avec d'anciens camarades, le Collectif Instinctif et joue Lisette dans L'Amour Médecin. En parallèle, elle explore également le spectacle jeune public avec Les Trois Petits Cochons mis en scène par Joyce Brunet, au Théâtre Essaïon.


    Lors du Festival Off d'Avignon 2022, elle est assistante metteuse en scène sur Je M'appelle Asher Lev mis en scène par Hannah-Jazz Mertens au Théâtre des Béliers.

    Jade Molinier.jpg
    Nadege6.jpg

    Nadège Garnier
    Dea Mater

    Pendant une quinzaine d'années, elle pratique la danse et le cirque. En 2009, suite à une blessure, elle intègre une troupe de théâtre amateur, et y découvre notamment l'improvisation. En 2016, elle rejoint l'atelier de Bérengère Basty chez Art'aire studio Montreuil. En 2018, elle intègre l'atelier mime de Florencia Avila (Les éléphants roses) et suit le stage de "New la comédie musicale improvisée". Elle se fait alors recruter par The Chimp, une troupe d'improvisateurs chanteurs. Elle participe régulièrement à des stages intensifs de coaching de jeu face caméra et prend des cours de chant depuis 2017.


    Elle joue dans de nombreux projets comme Le Carton de Clément Michel, La maison des oiseaux de Claude Neau, Blanche-Neige la parodie de Thierry Nicol ou encore Histoires de cabaret de Nadia Cherif ainsi que dans des pièces jeune public. Pendant le confinement, elle travaille sur la pièce Zorteil et solitude, le syndrome de l'asperge de Déborah Levi qui donne lieu à deux lectures publiques au théâtre des Béliers. Elle participe également à de nombreux tournages (pub, clip, fiction, institutionnel...)


    Nadège est également autrice et metteuse en scène. En 2018, elle co-écrit la pièce musicale et familiale : T comme Pirates qu'elle met également en scène. Forte de ce succès, elle écrit T comme cirque puis T comme manga. Elle a également monté collectivement la pièce Les Oubliées basée sur de l'improvisation. Cette pièce parle de femmes connues ou méconnues de l'Histoire.

    daria neverova
    Dea Mater

    À dix ans, Daria est contaminée par le virus théâtre et fait ses premiers pas dans l'acting sous la main ferme des professeurs du Conservatoire Regional de Voronej.


    En 2017, elle s'installe à Paris et commence son parcours dans l'audiovisuel et le mannequinat. Elle participe à de nombreux projets dans le cinéma et la publicité en France, Italie, et UAE. Elle approfondit sa formation artistique dans les écoles Method Acting Center et Paris Meisner Studio.


    Pour combattre son vertige, elle se lance dans les disciplines de cirque tissu et cerceau aérien qui deviennent vite ses nouvelles passions et de nouvelles cordes à son arc.

    Daria Neverova.jpg

    Sylvie Gortheau
    Dea Mater

    Passionnée de théâtre et de cinéma, Sylvie a commencé sa formation, en province, au Conservatoire National d’Art Dramatique de Tours  et ensuite, à  Paris, au sein de l’École de Théâtre LEDA sous la direction d’Yves Pignot. Elle a également suivie de 2013 à 2018 le training de Jean Philippe Daguerre et ensuite,  l’atelier « Jeu d’acteur face caméra » d’Alain Prioul.


    Il y a plus de 40 ans, elle a joué une pièce pour enfants , mise en scène par Yves Carlevaris, puis a enchaîné les rôles dans différents spectacles, dans des univers aussi variés que ceux de Molière, Tennessee Williams, August Strindberg, Joël Pommerat,  Xavier Durringer, Yasmina Reza, Denise Bonal, René De Obaldia....


    En parallèle, elle a aussi joué dans de nombreux courts métrages. Elle a également animé des ateliers théâtre, auprès d’enfants déficients visuels.

    Johanne ricard
    Dea Mater

    Sur scène depuis l'enfance, pour la danse puis le théâtre, Johanne Ricard se forme au Cours Cochet-Delavène pour l’art dramatique, auprès d'Alain Prioul pour le jeu caméra. Elle rencontre ensuite Ornella Bonventre et les entraînements de l’acteur de la compagnie Tac teatro dont elle apprécie la multidisciplinarité : danse-théâtre, théâtre d'objets, acrobatie et cirque, musique et chant.

     

    Elle collabore avec plusieurs compagnies théâtrales ou pluridisciplinaires comme l'ensemble Poursuite (Nostre Dame), Le théâtre de demain (Sulki et Sulku ont des conversations intelligentes de JM Ribes), L'échappatoire (Traits-d'union de Murielle Magellan), Achnamara (Le veau d'or d'Aurélien Boyer, No Bullshit d'Alain Péron) ou encore Le temps des souvenirs (A loss of roses de William Inge). On la retrouve à l'image dans Le bureau des légendes (réal. Jacques Audiard) ou dans L'appartement (court-métrage réalisé par Hugues-Willy Krebs primé en festival, prix de la meilleure actrice pour Johanne Ricard). Sa pratique artistique se nourrit également au sein de la troupe de french cancan de Monika Knap et du chœur Hasard dirigé par Édouard Monjanel et Amaury Duret.

    Johanne-RICARD-web-8157.jpg
    bottom of page